Je t’en veux

tranquil-4666455_960_720.jpg

Bien sûr que je t’en veux.

Je t’en veux de ne pas m’avoir dit que tu avais quelqu’un, alors que tu es au courant de tous mes compagnons successifs. Même s’il n’y en a pas eu tant que ça.

Je t’en veux, parce que tu n’a pas tout fait pour me garder, tu ne m’as pas supplié de rester, tu ne m’as pas dit que j’étais la femme de ta vie et que tu ne pouvais pas vivre sans toi. Tu m’as dit de partir, drapé dans ton égo, avec tes yeux qui jetaient des éclairs.

Je t’en veux d’arriver à vivre sans moi, même si c’est mieux comme ça, bien sûr. D’avoir gardé notre jolie maison, d’avoir gardé nos amis. D’avoir rebondi si vite et si facilement.

Je t’en veux d’entendre les enfants te réclamer, Robin dire qu’il n’aime pas ma maison, qu’il voudrait habiter avec toi tout le temps parce que tout est mieux avec toi.

Je suis heureuse pour toi et je t’en veux. Même si je n’ai pas le droit.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s