Pourquoi j’appréhende les vacances de noël

noel.jpgLes vacances de Noël sont-elles synonymes de retrouvailles familiales, de chocolat chaud au coin du feu, d’enfants qui jouent entre cousins à des jeux de société calmement dans le salon, et d’une joyeuse ouverture des cadeaux de noël qui précède la traditionnelle photo de famille où chacun est endimanché et souriant ? Ou tout cela n’existe-t-il que dans les jolis films américains diffusés en masse en cette fin d’année ?

Je m’insurge contre cette image d’Epinal inatteignable. Bien sûr qu’il y a de bons moments en cette période de noël, mais je sais d’avance que ces vacances ne seront pas reposantes.

Voici pourquoi.

  • Depuis 2 mois, William et moi demandons beaucoup à nos organismes. C’est la période de vente pour mon activité artisanale, je travaille donc d’arrache-pied pour avoir assez de stock à présenter sur les marchés presque tous les week-end. Les journées de semaine, je travaille pour mon job principal. William, lui, est en déplacement environ 50% du temps ; je dois donc gérer seule l’intendance de la maison et les enfants en plus de mes deux activités professionnelles. William, quand il rentre, aspire à se reposer mais je le sollicite beaucoup pour qu’il prenne le relai et que je puisse préparer les marchés. Il doit donc s’occuper seul des enfants tous les week-end. Nous nous couchons tard, nous dormons peu, Juliette continue à se réveiller la nuit, William est très fatigué par les nombreuses heures de route à travers le pays et nous sommes tous les deux à bout. Robin vit mal le manque de son père et le lui fait comprendre, ce qui exige beaucoup de self contrôle de notre part. Nous aspirons à nous REPOSER, c’est à dire ne rien faire. Mais ce n’est pas ce qui est prévu au programme.
  • Nos familles sont éloignées géographiquement. Comme chaque année, nous prévoyons de voir tous nos parents, qui habitent dans 3 villes différentes. Comme chaque année, nous n’avons qu’une semaine de vacances, et devrons arriver à tout faire en 7 jours. Cela signifie que nous resterons peu de temps au même endroit et que nous ferons beaucoup de route avec les enfants. Nous serons donc encore plus fatigués à la fin des vacances qu’avant.
  • Les retrouvailles familiales, de mon côté sont rarement sereines. Je suis brouillée avec une personne de ma famille depuis 6 mois, et certains couples de ma famille ne communiquent qu’en criant. Il ne faudra pas attendre de cette semaine qu’elle soit calme. Habituellement, dès qu’il y a un peu de vin au menu, nous nous disons tous nos quatre vérités et il y a toujours une personne qui quitte la table en pleurant tandis que les autres essaient de faire « tampon ». Je pense que nous sommes particulièrement hypersensibles et communicatifs dans ma famille. Il y a certains bons côtés, mais pas lors des fêtes de noël. C’est le problème des familles nombreuses et expansives.
  • Les petits-enfants sont nombreux : ils sont 6 et ont entre 6 mois et 9 ans. Une fois le plaisir des retrouvailles passé, je pense que les chamailleries et les cris vont rapidement emplir l’espace auditif et que nous devrons passer notre temps à faire la police.
  • Tous ces trajets et changements de lieux risquent de perturber Juliette, qui a déjà le sommeil fragile. Je pense que nous aurons quelques nuits blanches au programme.

Vivement janvier.

 

Publicités

6 réflexions sur “Pourquoi j’appréhende les vacances de noël

  1. Les vacances de noel ne sont pas un « repos ». Nous montons voir nos familles (qui habitent près l’une de l’autre) et en profitons pour enchainer les visites.
    Cette année mon mari veut organiser un réveillon de fin d’année chez nous, ce qui signifie 8 jours seulement pour voir tout le monde avant de rentrer : j’appréhende

    Tout ceci pour en venir à une question ‘con’ : et si cette année vous disiez à tous « non » pour passer un réveillon juste tous les 4 et en profiter pour vous reposer un peu ?

    Aimé par 1 personne

    1. Bon courage pour votre marathon de 8 jours ! J’adorerais ne rien faire des vacances mais les grands-parents veulent voir leurs petits enfants et les cousins cousines adorent se retrouver, ca fait partie des bons souvenirs d’enfance, je ne veux pas leur enlever ca

      Aimé par 1 personne

      1. A vous de mettre en balance : si cela doit vous couter plus que cela ne vous permet d’avoir de bon temps…. Vous devriez faire avant tout en fonction de vous et non en fonction des autres, c’est surtout cela le sens de mon commentaire

        J'aime

  2. C’est très fatigant de devoir chaque année voir tous ses parents à fortiori si certains sont séparés. Dans notre famille, nous faisons une année sur deux. Une année on fête Noël avec mes parents et une année avec mes beaux-parents. Cela, outre la facilité, nous permet de nous faire désirer un peu, ce qui n’est pas plus mal parfois 😉 Bref je pense qu’il est temps pour vous de faire ce qui est bon pour votre petite famille de 4 et d’organiser différemment les vacances de Noël.

    J'aime

    1. Nous faisons pareil, une annee sur deux pour le reveillon + noël. Mais à chaque fois nous essayons de passer voir tout le monde autour de noël car les grands parents ont très envie de voir leurs petits enfants et je les comprends

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s