Le jour où j’ai découvert qu’une personne de mon entourage était « bébé-raciste »

stop.jpg

Qu’est-ce qu’une personne « bébé-raciste » ? C’est une personne qui, dans notre cas, a plus de 50 ans, je pense que la précision a son importance. Elle :

  • nous prête sa maison pour quelques jours mais enlève les tapis, les coussins, les galettes de chaises, les livres et les feutres en nous disant que des enfants, ça salit, ça casse, ça fait pipi et ça vomit partout. Nous nous sommes vite retrouvés avec simplement une table et 4 chaises, tandis que la cabane de jardin de la maison en question était pleine d’articles de confort en tous genres. Je suis sûre que les araignées étaient heureuses de se lover dans les poils des tapis Conforama pendant 3 jours, tandis que Juliette, qui marche à 4 pattes, se faisait mal aux genoux sur le carrelage. « On ne sait jamais, des fois qu’elle vomisse ». Visiblement, cette personne n’a jamais entendu parler des produits nettoyants et nous a pris pour des sauvages, dans une maison qui, en plus, est loin d’être une maison témoin.
  • C’est une personne qui nous supplie d’accepter de lui confier nos enfants quelques jours, mais qui continue sa vie « normale » en même temps (rendez-vous associatifs, loisirs… les enfants doivent suivre et attendre dans un coin). Et qui, au bout de 2 jours, nous rappelle pour venir les chercher car finalement « c’est trop de travail« , et qui précise « quand j’avais votre âge je n’aurais jamais accepté de laisser mes enfants à quelqu’un« .
  • C’est une personne qui dit tout ce qu’elle pense, et ce qu’elle pense est toujours négatif. Quel que soit le sujet, les « parents d’aujourd’hui » prennent de mauvaises décisions. La tétine ? Le biberon ? Le doudou ? Travailler ? Prendre ses enfants en photo et leur dire qu’ils sont beaux ? Les écouter et leur expliquer les décisions que prennent les adultes ? Les chaussons en cuir souple ? La nourriture en morceaux à 8 mois, ou les purées à 12 mois ? Le portage ? C’est n’importe quoi. Les enfants vont devenir dépendants / égoïstes / mal élevés. Il faut les dresser et « à mon époque… » (vous mettez ce que vous voulez derrière, peu importe). La psychologie enfantine est son dernier des soucis.
  • C’est également une personne qui est persuadée que tous les gens autour pensent la même chose, qui prend des inconnus à témoin (dans un magasin, chez le coiffeur…) pour appuyer ses propos et qui ne se rend pas compte qu’elle met tout le monde mal à l’aise. C’est quelqu’un pour qui la critique est le sujet de conversation préféré.

 

La personne dont je parle a 55 ans. J’ai donc décidé d’être « quinqua-raciste« . Ce qui signifie que, si elle vient chez nous :

  • j’enlèverai les draps du lit. A cet âge, la ménopause est en plein boom et je ne prendrai pas le risque qu’elle me tâche les draps avec ses règles impromptues.
  • J’enlèverai les lampes de chevet et celles du salon. La vue baisse, un mauvais pas ou un mauvais coup geste est vite arrivé, je ne veux pas que mes lampes Ikea soient cassées. En plus, c’était les dernières du magasin, ils n’en font plus des comme ça.
  • Je lui dirai qu’elle devrait prendre rendez-vous pour un sonotone ou se faire faire une canne. Je prendrai les gens à témoin : une chute est difficile à prévoir ; autant anticiper, à son âge. Ca ne va pas aller en s’améliorant.
  • Lorsqu’elle parlera, en particulier pour critiquer, je lui demanderai de se taire. Les gens de cet âge se croient toujours tout permis. Si j’avais ses parents en face de moi, je leur dirai à quel point ils ont raté son éducation.
  • Je lui proposerai de venir à la maison quelques jours. Je continuerai à prendre mes rendez-vous habituels à la banque, chez le médecin, chez le coiffeur et elle viendra avec moi partout. Finalement, au bout d’une journée, je lui demanderai de partir car elle parle trop fort, elle utilise nos affaires, elle se relève la nuit pour faire pipi et en plus, il faut lui faire à manger.

 

Cet article est plein de mauvaise foi. Il est aussi plein de ras-le-bol, d’une éducation qui m’empêche de dire ce que je pense et qui me pousse à me taire en hochant la tête face aux « personnes plus âgées qu’il ne faut pas contredire » et qui, elles, ne se privent pas de s’exprimer.

Cette fois-ci, je ne me suis pas tue. Ca a été verbalement violent.

Cette personne, nous ne la reverrons pas avant plusieurs mois. Encore une fois, dans les conflits entre adultes, ce sont les enfants qui trinquent.

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où j’ai découvert qu’une personne de mon entourage était « bébé-raciste »

  1. On sent la colère dans tes mots. la colère légitime car j’avoue que j’aurai été folle qu’on me fasse (et qu’on fasse à mes enfants) le quart de la moitié de ce que tu décris…

    Bon courage. Pas évident de parvenir à dire ce que l’on a sur le cœur même quand les personnes dépassent franchement et allègrement les limites…
    J’espère que ce n’est pas de la famille trop proche…

    J'aime

    1. Merci pour ton soutien. Si, mais on va faire avec… enfin sans. C’est la première fois que j’écarte quelqu’un de ma vie mais quand la limite est atteinte… On verra bien comment ça évolue. Je n’aurais jamais penser en arriver là.

      J'aime

  2. Je pense qu’il faut parfois se préserver , surtout quand les limites de l’acceptable sont atteintes. En tout cas cette personne doit être bien malheureuse pour agir ainsi . Mais comme je le dis souvent , le mal etre d’une personne ne justifie en rien ses actes envers autrui…Quand on porte atteinte au bien être matériel , moral d’autrui c’est qu’on est tombé dans la méchanceté pure ….le pervers narcissique fait plein de dégât dans son entourage, vous avez eu raison de dire stop ! Courage 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s